ÉGLISE SAINT-BENOIT

Chiesa di San Benedetto

Construite entre 1086 et 1104, l’église Saint-Benoît  Abbé est l’église-mère de Cetraro. Elle a été commandée et construite par les moines de Monte Cassino qui l’ont dédiée au saint fondateur de l’ordre monastique. Située à proximité du centre-ville, elle a subi plusieurs agrandissements au cours des siècles et a été presque entièrement reconstruite en 1767-1779  et décorée de fresques dans les années suivantes . En raison des dommages subis pendant la guerre, la façade a été restaurée en 1950.Les portails en bois originaux, réalisés en 1784 par des artisans de Cetraro, ont été préservés. Un élément intéressant de la façade est également la statue de saint Benoît, placée dans une niche du portail principal en 1775.

Statua di San Benedetto

Le campanile, ou clocher, était à l’origine une des tours du Castrum Citrarii et indépendante de l’église originaire.

Torre campanaria

Le plan intérieur de l’église est en forme une croix latine et est divisé en trois nefs. A gauche de l’entrée il y a les fonts baptismaux, qui faisaient déjà  partie de l’Église avant les transformations du XVIIIe siècle.

Chiesa di San Benedetto, interno

Le long de la nef latérale à gauche se trouve une toile de Francesco Basile de Borgia, réalisée en 1793 et qui représente la   Vierge à l’Enfant et les âmes du Purgatoire . Plus loin,  dans la même nef, il y a une deuxième toile, du même artiste ayant pour thème Notre-Dame du Mont Carmel, représentée avec l’enfant Jésus,  Saint Joseph, Sainte Anne, Saint François de Paule et l’Apôtre André.

Francesco Basile,   Madonna col Bambino e anime del Purgatorioi

Dans l’abside, au-dessus des nefs, se trouve le maître-autel baroque, derrière lequel il y a un chœur en bois datant de 1829. Sur les murs de l’abside, deux fresques de Basile, datant de 1791 à 1792, présentent les thèmes suivants : l’«Adoration des Mages (à gauche)  et la Présentation au Temple (à droite).

Entièrement décorée par Basile, la voûte de la nef centrale présente Saint Benoit en gloire, inspiré par le Triomphe de l’Ordre des Dominicains  réalisé par Francesco Solimena dans la sacristie de San Domenico Maggiore à Naples. Dans les deux caissons sont représentés   Esther et Assuérus   et Moïse recevant les tables de Loi,   tandis que dans les embrasures des fenêtres sont représentés les Apôtres.

 Fig. 16 - Francesco Basile, San Benedetto in gloria (affresco)

La nef latérale droite présente l’Autel Baroque de Notre-Dame des Douleurs  et une toile réalisée par Basile représentant la   Communion des Apôtres, une variante iconographique de la Cène. La même composition de l’œuvre a été trouvé aussi dans une peinture d’un artiste inconnu conservé dans la cathédrale de Squillace (Catanzaro).