Sezione Storica – Fondo Cartografico Losardo – Sala X (Tavv. LVI – LVII)

 

  • L’Italie divisée en ses differens Etats (1812) (Salle X) (pl. LVI)
  • Parte inferiore de L’Italie (1812) (Salle X) (pl. LVII)

Les deux cartes (530×400 mm), qui illustrent l’Italie divisée en ses differens Etats et la Parte inferiore de L’Italie sont réalisées par Giovanni Antonio Rizzi Zannoni, astronome et cartographe (Padoue 1736-Naples 1814), fils d’un astronome bien connu, Girolamo. Après avoir voyagé en Italie et à l’étranger (il visita également la Turquie et la Russie), il commença sa carrière de cartographe en 1753 en Pologne, où il avait été convoqué par le roi Auguste III: il prépara à cette occasion une carte de toute la Pologne, après quoi il déménagea en Suède et en Danemark. Prisonnier français après la bataille de Roßbach (5 décembre 1757), il resta pendant vingt ans à Paris, où il dessina une carte du royaume de Naples. En fait, entre 1772 et 1774, il géra le bureau d’ingénieur hydrographe à Paris. Rentré à Padoue en 1776, il conçut le projet remarquable de faire une carte générale de l’Italie sur des bases astronomiques-géodésique en 15 feuilles; juste la superbe Carta del Padovano co’ suoi fondamenti (1780) a pu être achevée, car Rizzi Zannoni fut appelé à Naples pour réviser la carte du 1769. À Naples, où il arriva en 1781, il conçut deux œuvres distinctes, l’une terrestre et l’autre maritime. Cet important travail dura trente ans environs. A la fin de cette période fut réalisé le fameux Atlante Geografico del Regno di Napolien 32 grandes feuilles, qui a été achevé en 1812, deux ans avant la mort de Rizzi Zannoni.

Dans notre cas, il s’agit de deux gravures complémentaires, avec gradation marginale, grilles, échelles différentes, orientation correcte, peut-être dérivé de l’Atlas moderne, ou collection de cartes sur toutes les parties du globe terrestre par plusieurs auteurs, publié à Paris entre 1771 et 1783, puis inclues dans l’Atlas de Rizzi Zannoni.

Dans la carte de l’Italie septentrionale apparaît, en haut à droite, une belle cartouche avec le lieu de publication, Paris ; et la division avec des lignes colorées des différents états remarque le soin pour la géographie d’Italie. La représentation est assez bien faite et fidèle; les indications toponymiques ne sont pas redondantes, la morphologie est influencé par le Védutisme, presque tridimensionnel. Le segment relatif à la partie méridionale de l’Italie porte des différentes échelles en bas à droite ; très intéressant c’est l’amélioration de la configuration de la Sicile, marque distinctive de la carte de Rizzi Zannoni par rapport à celles des cartographes précédents.

56-tav.-LVI-LItalie-divisée-en-ses-etats-1812

 

57-tav.-LVII-Partie-inferiore-de-lItalie-1812