Sezione Storica – Fondo Cartografico Losardo – Sala IX (Tav. XII)

  • Regno di Napoli (1620) (Salle IX)  (pl. XII)

L’importance de ce document de Giovanni Antonio Magini se trouve dans le grand travail d’assemblage fait pour le réaliser, en se détachant complètement des réalisations précédentes en presse basées sur le travail de Pirro Ligorio et de Gastaldi. Il s’agit en fait d’un assemblage scrupuleux de nombreuses cartes régionales produites jusque-là ; les Pouilles de Gastaldi en 1567, la région des Abruzzes de Bonifacio en 1587 et la Calabre de Parisio en 1589 pour ce qui concerne celles imprimés, les peintures de Egnatio Danti dans la Galerie Vaticane et surtout l’atlas réalisé par Mario Cartaro et Niccolò Antonio Stigliola, duquel il ne reste aujourd’hui que quelque copie. L’Auteur, Giovanni Antonio Magini (1555-1617), a été un mathématicien accompli, astronome, et cartographe italien. En tant que cartographe, son nom est lié au déjà nommé Atlas Italie, qui fut publié trois ans après sa mort prématurée. Composé par un court texte descriptif de seulement 24 cartes, l’œuvre est composée de 61 cartes géographiques de la péninsule, et constitue le premier exemple d’atlas italien. Tous les cartes ont été donc imprimées avant 1620 et ensuite, dans leurs versions provisoires, et en suite corrigées et mises à jour pour l’édition définitive. Pour la réalisation des plaques, Magini a fait usage de deux des plus célèbres graveurs de l’époque: le belge Arnoldo Arnoldi et l’anglais Benjamin Wright. Toute la cartographie de la péninsule est prise du travail du mathématicien padouan.

Le document en question est une magnifique impression (480×390 mm), avec gradation marginale, échelle métrique de 50 miles, en assez bon état. La carte est dédié à Antonio de Médicis. Gravé par Benjamin Wright (son nom est affiché sous l’échelle), l’oeuvre est tirée de la première édition de l’Italia, publiée à titre posthume en 1620 par son fils Fabio. Très bien réalisées sont les frontières administratives, et la référence aux provinces est obtenue, dans la cartouche, avec les blasons (dans l’ordre, les Abruzzes Ultra et Citra, Terre de Bari, Terre d’Otrante, Calabre Ultra et Citra, Terre de Labour, Principauté Ultra et Citra, Basilicate, Capitanata et Contado de Molise), par une séquence qui avait déjà utilisé aussi Prospero Parisio dans sa carte du Royaume de Naples. Dans la cartouche apparait aussi l’effigie de Saint Thomas (à gauche) et de S. François de Paule (à droite).

 

12-tav.-XII-Regno-di-Napoli-1620