Museo del Mare – Sala VI – Espositore centrale

Gréco-italiques

Les amphores insérées dans ce groupe sont particulièrement complexes en ce qui regarde l’origine et en ce qui concerne la diffusion. Ces récipients ont été classés dans les types Will A1 et A2 de la typologie homonyme et en particulier dans les types MGS V et VI de la classification Vandermersch. Il s’agit de récipients destinés à contenir du vin ou de l’huile, largement répandus dans toute la Méditerranée et produits principalement dans le sud de l’Italie. Le type MGS V présente un bord à section triangulaire, légèrement penché, et le col à tronc de cône renversé. Le type est caractéristique de la fin du IVème – premier tiers du IIIème siècle av. J.-C ; le MGS VI, avec bord à section triangulaire, même s’il allonge et se courbe progressivement vers le bas par rapport à son axe, présente des caractéristiques et des performances faisant clairement présager l’évolution typologique naturelle, d’époque républicaine, Dressel 1, à partir de laquelle, il faut le dire avec honnêteté, il n’est pas toujours facile de distinguer uniquement sur la base du bord.

Lamboglia 2

Même pour cette amphore nous devons imaginer une destination vinicole, traditionnellement attribuée à la zone apulienne ainsi qu’à une circulation principalement orientale et adriatique entre la fin du deuxième siècle et l’époque d’Auguste. Il s’agit d’une amphore au corps ovoïde, avec point d’expansion maximale dans la partie inférieure de la panse, épaule avec carénage plus ou moins prononcé, col cylindrique ou tronconique, bord à bande verticale, anse à bâton et embout plein.

Lamboglia 2

 

Lamboglia 2